Sus aux maladies automnales !

L’automne, c’est la saison des petits rhumes, du nez qui se transforme en fontaine : on en finit même par cracher nos poumons ! Eh bien pour les plantes c’est pareil. En automne, les maladies sont moins fréquentes qu’en été parce que la plupart des insectes entrent en hibernation mais méfiez-vous de l’eau qui dort ! Prenez garde et ouvrez l’œil !

Bon, il est important de partir avec quelques certitudes et ce qui est sûr c’est que les chenilles, ce n’est plus la saison : adieu noctuelle gamma (pour en savoir plus sur cet adorable papillon, c’est par ici) !

Mais alors quels dangers courent nos précieux légumes d’hiver ?

20181130_164310.jpg
Mes plantations hivernales. Une feuille de mon mizuna a été grignotée par un indélicat !

La fête à la grenouille :

« Il pleut, il pleut bergèreuuuuh ! » Pendant que vous restez chez vous le soir à regarder l’eau dégouliner sur vos baies vitrées, vous n’avez pas conscience du drame qui se joue dehors… Les gastéropodes sont de sortie ! Malheureusement les balcons ne sont pas épargnés.

Les escargots (avec un peu de chance, vous pourriez en faire une poêlée) et les limaces (ça, on ne peut rien en faire) profitent de ces temps humides pour grignoter tous vos plants de salades, mizuna et autres jeunes pousses bien tendres. Que faire ?

  • Si vous êtes envahis et que vos plants sont jeunes, mettez-les sous cloche pour la nuit.
  • Arrosez le matin et non le soir car les limaces s’activent la nuit et préfèrent les terres bien humides !
  • Déposez un paillis de copeaux de bois, ils auront du mal à glisser dessus et ne pourront plus atteindre les précieux plants tant convoités.
  • La bière. Il n’y a que ça de vrai paraît-il ! Disposez-en dans un bol que vous aurez soin de placer sous une planche. Par l’odeur alléchées, les limaces s’endormiront toutes sous la planche et vous n’aurez plus qu’à les « cueillir » (beuh).
  • Vous habitez en étage élevé ? Balancez les limaces par-dessus bord (méthode testée et approuvée !).

Vos alliés ? Les limaces sont également mangées par de gentils petits mammifères : les hérissons ! Bon, pour ceux qui habitent en appartement au dernier étage, l’option hérisson n’est plus envisageable mais si vous avez un jardin, laissez un endroit avec des branches et des feuilles, le hérisson sera content de pouvoir s’y cacher et vous rendra un fier service.

hérisson
Le hérisson est un joyeux petit mammifère à privilégier au jardin

Les carabes mangent aussi les œufs de gastéropodes. Si vous les voyez, laissez-les !

carabe-des-bois
Les carabes sont vos nouveaux alliés contre les limaces

L’attaque fantôme des champignons

Ha, quel monde inconnu que les champignons ! Vous pensez naïvement que tous les champignons se manifestent coiffés de leurs petits chapeaux ? Eh bien ce n’est pas tout à fait exact. Plusieurs types de champignons sont présents sur notre planète et ceux qui nous intéressent ont une reproduction invisible à l’œil nu et propagent leurs spores dans la plus grande discrétion. Les champignons qui nous intéressent sont des moisissures (appartenant à l’ordre des zygomycètes) qui sont passées maîtresses dans l’art de parasiter les êtres vivants et ici, les plantes.

moisissure
Moisissure vue de près, quelle délicatesse !

L’oïdium est une maladie cryptogamique qui se manifeste en été mais qui est présente toute l’année par temps humide. Elle est due à un champignon qui profite des feuilles humides de vos plantes fraîchement arrosées pour développer spores et mycélium. Petit à petit vos feuilles, et à terme toute la plante, finiront par être envahies par un feutrage blanc et décéderont (amen). Quoi qu’il en soit mieux vaut prévenir que guérir, en l’occurrence arrosez plutôt le pied de vos plantes, évitez les feuilles.

  • Dès qu’une feuille est attaquée, coupez-la.
  • Le lait de vache a des vertus fongicides : diluez à 10 % dans un 1 litre d’eau de pluie. Pulvérisez ce traitement par temps sec, sans vent et sans pluie. Évitez le plein soleil. Renouvelez tous les 15 jours.
  • Respectez scrupuleusement les doses si vous faites un traitement à base de bicarbonate de soude : 1 cuillerée à café de bicarbonate pour un litre d’eau et ajoutez trois cuillerées à café d’huile d’olive. Pulvérisez une fois par semaine sur les parties atteintes de la plante.
Oidium-concombre3
Oïdium sur le concombre

Et le mildiou ? Ha ça, ma bonne dame c’est la maladie par excellence des tomates. Comme pour l’oïdium, il s’agit d’un champignon qui profite de l’humidité et de la chaleur pour se propager. Vous le reconnaîtrez aux taches brunâtres qui apparaissent sur les feuilles (qui finiront par brunir complètement et tomber). Pour éviter son apparition concentrez votre arrosage sur le pied des plantes. Voilà ce que vous pouvez appliquer comme traitement :

  • La bouillie bordelaise.
  • Le bicarbonate dans un litre d’eau (voir recette plus haut).
mildiou patate
Plant de pomme de terre attaqué par le mildiou

Je pense que vous êtes parés concernant les maladies et parasites de l’automne !

Un commentaire sur “Sus aux maladies automnales !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :