Tout savoir sur les orchidées : conseils de culture et entretien

Cela fait quelques années que les orchidées sont devenues les plantes à la mode : on les offre parce qu’elles ont l’avantage d’avoir des fleurs « m’as-tu-vu », des coloris pour tous les goûts… bref, une manne pour le marketing ! C’est vrai que c’est une jolie plante (facile à vivre avec ça) et qui refleurit tous les ans si on s’y prend bien.

Quoi, vous connaissez encore des gens qui n’en ont pas chez eux ?! C’est sans doute qu’ils vivent dans une grotte (ou qu’ils ont laissé périr leur orchidée dans un coin). Si vous vous retrouvez avec cette jolie plante sur les bras (c’est surtout une plante qu’on offre. Je devrais faire une étude sociologique sur le type de plantes offertes en cadeaux, tiens !), je vous propose de vous en apprendre plus. Qui sait, peut-être que cet article vous permettra de sauver vos orchidées ou d’en garnir votre grotte !

Quid ?

2016-06-23 10.53.43.jpg

Votre orchidée ressemble à ça ? Elle appartient à la famille des phalaenopsis. C’est surtout celle-là qu’on offre parce qu’elle est facile d’entretien, mais il en existe plein d’autres ! En tout cas les orchidacées sont pourvues de fleurs très tape-à-l’œil !

Le problème avec une orchidée c’est qu’elle n’est pas dans de la terre, mais dans des copeaux de bois, ça vous déroute ? Ses racines se font la malle en dehors du pot, vous avez l’impression qu’elle n’est pas bien chez vous ? Je vous rassure c’est tout le contraire !

  • Si elle pousse dans des copeaux et si les racines cherchent la lumière c’est parce qu’elle n’a rien à voir avec nos plantes vertes : c’est une épiphyte.
  • Une plante épiphyte n’a pas besoin de sol, elle pousse sur un support (du bois en général). L’orchidée vient principalement des forêts tropicales où elle pousse sur les branches des arbres.
  • Ses racines sont recouvertes d’un voile spécial qui leur permet de capter les sels minéraux présents dans l’eau des précipitations mais aussi de faire de la photosynthèse ! C’est pour ça que ses racines sortent du pot.
Racine de l’orchidée recouverte d’un voile spécial
  • Je vous ai dit que l’orchidée pousse dans les arbres des forêts tropicales, elle est donc abritée de la lumière directe du soleil et aime une forte hygrométrie (un fort taux d’humidité).
  • Attention n’allez pas croire qu’orchidée rime avec exotisme : il y en a aussi en France et toutes sont des espèces protégées !

Comment on s’en occupe ?

Maintenant que vous visualisez l’orchidée dans son milieu naturel (forêt, humidité, ensoleillement indirect…) vous pouvez tenter de reproduire ce milieu chez vous. « Henry ? Henry ? Est-ce bien nécessaire cet arbre centenaire au milieu du jardin d’hiver ?! ».

  • Installez vos orchidées près d’une source lumineuse (fenêtres), si le soleil tape trop fort, n’oubliez pas de tamiser la lumière avec des rideaux.
  • Bassinez vos orchidées une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines.
20180225_140659.jpg
Orchidées chez mes parents, cinq ans de présence fidèle

Bassiner ? Posez votre plante et asseyez-vous devant, commencez à lui raconter votre vie, les choses qui ne vont pas puis celles qui vont mieux… L’important c’est d’avoir un fort débit de paroles pour que votre plante finisse par en avoir ras le bol.

Bon d’accord vous ne m’avez pas crue !

Bassiner une plante ne consiste pas à la soûler de paroles mais à remplir son cache-pot d’eau puis à laisser l’orchidée et son pot faire trempette jusqu’à temps qu’il n’y ait plus de bulle d’air qui remonte à la surface (ça voudra dire que le substrat est bien imprégné).

  • Comme nos intérieurs sont plutôt secs, vous pouvez vaporiser ses feuilles et le dessus de son substrat une fois par jour (ou tous les deux jours, ou quand vous y pensez, ça lui fera toujours plaisir).

Voilà pour les connaissances de base !

Pour aller plus loin, c’est par ici et par là avec les conseils de Silence ça pousse (chut !).

Que faire après la floraison ?

Ça y est, on vous l’avait offerte toute fleurie, toute belle et voilà que les premières fleurs se flétrissent et que bientôt la hampe florale devient nue. Ne paniquez pas, votre plante n’est pas en train de décéder, c’est seulement la fin de sa floraison !

20180107_143320.jpg
Naissance d’une hampe florale
20180225_140815.jpg
Fleurs en train d’éclore sur une petite hampe florale

  • Attendez que la hampe florale jaunisse pour la couper à la base. L’an prochain elle refera une nouvelle hampe qui grandira et vous donnera une nouvelle floraison.

Rempotage ?

En pleine activité de rempotage à la chaîne : racines coupées sur le devant de la table

Comme toutes les plantes, l’orchidée a besoin d’être rempotée mais cela peut se faire au bout de trois à quatre années afin de prolonger son espérance de vie et de lutter contre l’obsolescence programmée des orchidées vendue dans le commerce.

Quand ?

  • Lorsque toutes les racines ont envahi le pot.
  • Si vous trouvez que le pot est lourd en permanence : c’est le signe que les copeaux de bois se sont désagrégés puis compactés avec le temps ; ils empêchent les racines de trouver leur chemin.

Comment rempoter ? Voici le pas à pas !

Vous voilà parés pour accueillir enfin ces orchidées qui vous font tellement envie dans les jardineries ou pour en acheter de nouvelles !

20171118_101912.jpg
Grand choix d’orchidées au Truffaut de Boulogne

7 commentaires sur “Tout savoir sur les orchidées : conseils de culture et entretien

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :