Entre Cours et jardins

Cela fait quelques années que j’assiste à la manifestation « Entre Cours et jardins » qui a lieu au Mans tous les ans. Pendant ce week-end là, les plantes envahissent la vieille ville qui, en ce début d’automne, se trouve fort joliment décorée. Des jardins privés sont ouverts au public, ce qui permet de découvrir les beaux écrins de verdure jalousement cachés au public. C’est aussi et surtout l’occasion de parler « plantes » avec les exposants et les propriétaires des jardins.

J’apprends toujours énormément au contact de ces personnes. Il y a quelques années, des exposants spécialisés dans le bonzaï m’avaient conseillée. Ils sont ici avant tout pour partager une passion plutôt que pour vendre et je trouve cela appréciable. Néanmoins ces dernières années, cet esprit-là s’est perdu. Cela fait deux ans que les exposants de bonzaïs manquent à l’appel, l’occasion pour moi de me rendre compte qu’il n’y a que les pépiniéristes qui perdurent au détriment des plus petits stands, ce qui dénature un peu le côté « échange ».

Cela dit, le petit exposant « Carnibreizh » chez qui j’avais acheté mon Sarracenia Flava est toujours présent et j’ai pu discuter « carnivores » (si vous voulez en savoir plus allez ici) ! J’ai également pu acheter un érable du Japon (Acer Palmatum) – mon rêve d’en avoir un et d’en faire un bonzaï – je vous en parlerai dans un prochain article.

20170826_1143131147483397.jpg
Magnifique érable du Japon à Terra Botanica

 

J’ai aussi acheté un estragon (français celui-là, parce que l’estragon russe c’est une belle arnaque, cela dit avec ses 1m50 de haut ça donne de la structure à ma jardinière). L’estragon français a du parfum alors que l’estragon russe n’en a que très peu ou pas du tout. L’estragon russe fleurit et fait des graines alors que son cousin français ne se multiplie que par bouturage (c’est la raison pour laquelle la vente de Vladimir est plus fréquente que celle de Marcel!).

Enfin, j’ai eu un coup de cœur pour une campanule dont la beauté m’a émue, je n’ai pas pu résister !

Avec môman nous avons également acheté de quoi lui faire un « jardin des simples » sur une jardinière surélevée. De beaux aromates que je me suis empressée de planter pour compléter son basilic qui se sentait un peu seul avec sa solitude. Si vous aussi vous voulez des idées d’aromates, les voici :

  • la sauge officinale ;
  • le basilic ;
  • le persil « Géant d’Italie » ;
  • l’estragon (français !) ;
  • la coriandre ;
  • l’aneth ;
  • la verveine citronnelle ;
  • et le must du must : la verveine officinale (qu’on ne trouve nulle part !).

Vous pouvez également ajouter à cette liste du thym, du romarin, de la ciboulette (mais on en avait déjà ailleurs dans le jardin).

J’espère vous avoir donné tout plein d’idées pour pimenter vos plats !

Et vous, allez-vous dans une manifestation jardinière que vous appréciez tout particulièrement ? Des rendez-vous botaniques à partager ? N’hésitez pas !

Un commentaire sur “Entre Cours et jardins

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :