Rencontre avec Stéphane Marie

Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, Stéphane Marie est l’animateur de l’émission de jardinage Silence, ça pousse diffusée sur la France 5. C’est grâce à lui que j’ai persévéré dans le jardinage et que j’ai acquis quelques connaissances fort utiles maintenant.

L’émission Silence, ça pousse :

Au début, je regardais uniquement Silence, ça pousse pour les « Pas de panique » : Stéphane Marie aménage le jardin ou le balcon de jardiniers en détresse. Leur parcelle toute rabougrie se transforme alors en un luxuriant coin de verdure, le tout rehaussé par la touche de Stéphane Marie (de jolies lanternes) ou par quelques excentricités de son cru (un gros mouton en plastique ?! Mon dieu !).

J’ai fini petit à petit par me laisser emporter par le duo de choc qu’il formait avec Noëlle Bréham et à regarder cette émission qu’ils menaient tous deux avec beaucoup d’humour et de légèreté, c’était très agréable et j’ai beaucoup appris.

Il faut dire que Stéphane Marie est un personnage : lui il ne va pas jardiner avec de vieux habits tout élimés qui ne craignent plus rien non, lui il porte des couleurs, des chaussures rouges, des pulls orange, le tout étudié avec soin. Et oui, il s’en va creuser un trou de plantation avec ses jolies chaussures ! Vous vous dites effarées : »Mais dame, elles vont ressortir toute crottées ! »

Il ne veut pas qu’on déprécie le climat de sa chère Normandie, l’endroit où est sise sa maison « La Maubrairie », et qu’on lui dise lorsqu’il achète une nouvelle plante dont la rusticité descend à -5, qu’elle ne va pas passer l’hiver.

Surtout, pour lui avoir la « main verte » n’existe pas ! Si vous entendez vos proches qui disent de vous, « Oh elle n’a pas la main verte ! », vous vous sentez condamnée à ne plus acheter de plantes, ou pire : à en acheter en plastique. Enlevez donc cette épée de Damoclès que l’on fait peser sur vous et ne vous stressez plus devant les plantes, jardinez de manière détendue. Pour Stéphane Marie, la limite du jardin c’est le jardinier, c’est la constance et le temps qu’on peut y consacrer. À vous de choisir vos plantes en fonction de l’amour que vous pourrez lui accorder !

À la rencontre de Stéphane Marie :

J’ai mûri jardinièrement parlant depuis toutes ces années pendant lesquelles je regarde cette émission qui souffle comme un vent frais et vivifiant sur mes soirées cocooning. Quand j’ai appris qu’il passait, en chair et en os au nouveau Truffaut de Boulogne, je n’ai pas hésité une seule seconde ! Et en discutant avec lui, j’ai appris que c’était la première fois qu’il se déplaçait comme ça dans un Truffaut !

 

 

20171118_1013541223880075.jpg
Mais où est-il ?
20171118_101546366995555.jpg
La Stéphane Marie mania

J’ai un peu discuté avec lui. Il m’a demandé ce que j’avais comme plantes sur mon balcon. Impressionné, mon cerveau s’est enrayé et je me suis dit « mince qu’est-ce que j’ai comme plantes sur mon balcon ?! ». En lui répondant, je me suis empressée de le faire parler pour ne pas avoir à chercher une réponse dans mon esprit aux abonnés absents.

Je lui ai demandé quelle était sa plante préférée et, mystérieux, il a d’abord dit qu’il n’en avait pas puis en réfléchissant il m’a répondu « le camélia parce que c’est une plante qui se plaît beaucoup chez moi ». Il a tenu à me dire que c’est la plante qui l’avait choisi et non l’inverse !

 

20171118_105418-12032210611.jpg

Stéphane Marie est aussi très à l’écoute des enfants et il a dédicacé son livre Silence, ça pousse. Du potager à l’assiette à un petit garçon timide de 9 ans qui s’occupait du potager avec son papa !

 » La limite du jardin c’est le jardinier, c’est la constance et le temps qu’on peut y consacrer « 

 

Quelques personnes sont venues lui montrer des photos de leurs plantes malades afin qu’il les aide à poser un diagnostic !

Hélas il était tôt le matin et peu de gens sont venus le voir il n’a donc pas pu faire son atelier rempotage comme c’était prévu. Fort heureusement j’ai appris après qu’il passait l’après-midi au Truffaut de Plaisir et ils ont fait une vidéo. Au niveau qualité surround et dolby digital on repassera : si vous voulez jeter un coup d’œil et le voir à l’œuvre, c’est par ici, mais sinon j’ai décrypté pour vous des infos qui pourraient vous être utiles lors d’un rempotage (c’est quoi déjà un rempotage ? Pour les oublieux je vous envoie sur mon article « Le chlorophytum comosum »).

Les conseils et bons plans de Stéphane Marie pour un rempotage réussi :

  • Il faut savoir déjà que notre cher Stéphane n’est pas spécialiste des plantes d’intérieur mais il nous fait tout de même remarquer que ce sont souvent des plantes tropicales, elles ont donc besoin de beaucoup d’eau.
  • Pour qu’un rempotage soit réussi, vous devez rempoter votre plante dans un pot qui soit un tiers plus grand que le contenant initial. Je tenais à vous en faire part car je vois mal ce que représente un tiers plus grand mais ça me fascine (fascination mathématique) et ça vous parlera peut-être.
  • Il est préférable d’enrichir le terreau que vous allez mettre avec un fertilisant en sachet bio.
  • Lorsqu’on sort la plante de son ancien pot et que ses racines sont toutes compactées, doit-on les désemmêler ? On parle alors de « déchignonner » une plante. On ne le fait que lorsque c’est un arbre ou un arbuste, pas quand c’est une plante vivace parce qu’elles regénèrent leur racines chaque année alors que les racines d’un arbres, si on ne les déchignonnent pas avant de planter, elles vont tourner dans le trou et l’arbre va mourir en quelques années.
  • Lorsque vous avez mis la plante dans son nouveau pot, il est important de bien tasser le terreau autour de la plante pour enlever l’air et éviter le dessèchement.
  • Une fois le rempotage effectué, il est nécessaire d’arroser abondamment. En effet,  le terreau qu’on vient d’acheter est tout sec (évidemment c’est moins lourd pour le transport) alors que la motte de la plante rempotée est humide. Si vous n’arrosez pas assez le terreau sec va aspirer le restant d’eau contenu dans la motte, résultat votre plante risque d’avoir très soif.
20171118_1027581377677989.jpg
Nous vous disons à très vite !

 

Un commentaire sur “Rencontre avec Stéphane Marie

Ajouter un commentaire

  1. Aaaaaahhh mais c’est jardinièrement génial !!! Tu as enfin pu rencontrer ce fameux Stéphane ! Tu devais être aux anges ! Avantage qu’il y ait eu peu de monde : tu as eu plus de temps pour discuter avec lui !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :