Menthe la jolie

Cette semaine j’ai décidé de vous parler d’une aromatique tellement attachante qu’elle en devient envahissante : la menthe. Vous la connaissez tous, elle sert à agrémenter vos taboulés, infusions rafraîchissantes (quel paradoxe !) et mojito !

Dessin de menthe

C’est aussi une plante qui est très utile pour les jardiniers ayant une peau de princesse (c’est-à-dire attirant les moustiques) car elle les éloigne eux, mais aussi les fourmis et leur élevage de pucerons. C’est donc une véritable alliée au potager.

Comme la majorité des aromatiques, la menthe est facile à vivre et est donc conseillée pour les jardiniers débutants. Mais pour devenir le maître de la menthe quelques petites choses à connaître il y aura.

Qu’est-ce que c’est, d’où ça vient ?

La menthe est une plante vivace, qui nous vient des régions tempérées et subtropicales. Ce qu’il faut donc retenir c’est qu’elle aime l’humidité et la mi-ombre.

Son parfum de menthol est très apprécié, de plus c’est une plante facile à garder au jardin parce qu’elle est rustique (résiste bien au gel, aux tempêtes, aux tornades, à la grêle et aux sauterelles) et qu’une fois en place elle ne demande rien à personne.

Un seul petit problème : si vous la plantez au jardin, elle peut devenir envahissante. En effet, elle se développe grâce à ses rhizomes (le rhizome est une tige souterraine qui contient des bourgeons. Ces bourgeons produisent des tiges aériennes) dont les tiges aériennes apparaissent parfois assez loin du pied-mère. C’est ainsi que votre regrettée pelouse se transforme en tapis de menthe. « Henry ?! La pelouse fleure bon la menthe, j’ai l’impression de me prélasser dans une infusion toute la journée, quelle bonne idée vous avez eu mon ami ! ».

Aussi il est plutôt de bon ton de planter la menthe dans une jardinière ou un pot afin de limiter son expansion.

menthe-jardin-pot

Variétés

Maintenant que l’on sait où il est préférable d’installer sa menthe, quel type de menthe choisir ? Une simple menthe lambda suffirait me direz-vous. Détrompez-vous ! J’ai fait mes petites recherches et j’ai découvert qu’on rencontre un nombre incalculable de variétés de menthe (du latin mentha). Il en existe tellement qu’un moine du IXe siècle avait écrit qu’il préférait avoir à compter les étincelles de la fournaise de Vulcain plutôt que d’essayer de recenser le nombre de ses variétés ! En voilà quelques unes avec leurs principales caractéristiques afin de vous aiguiller dans votre choix :

  • La menthe verte (mentha spicata) : la plus populaire, elle a une saveur douce et est principalement utilisée pour le thé à la menthe.
  • La menthe poivrée (mentha x piperita) : très riche en menthol, elle est issue du croisement entre la menthe verte et la menthe aquatique. Elle est très utilisée comme plante médicinale pour ses vertus digestives, antiseptiques et toniques.
  • La menthe crépue (mentha spicata x crispa L.) : ses feuilles ont une allure recroquevillée et sont très parfumées.

 

  • La menthe pouliot (mentha pulegium) : plante tapissante à petites feuilles dont l’odeur est très fraîche et citronnée. Elle est réputée pour repousser les puces !
  • La menthe des champs (mentha arvensis) : c’est la plus mentholée des huiles essentielles de menthe.
  • La menthe aquatique (mentha aquatica) : elle pousse dans les sols humides, au bord des ruisseaux et des étangs. Son parfum est très frais, elle est utilisée en phyto-épuration car c’est une très bonne plante filtrante. « Henry ?! Je comprends tout à fait que vous vous lanciez à corps perdu dans la botanique. MAIS ÉTAIT-IL NÉCESSAIRE DE TRANSFORMER L’INTÉGRALITÉ DE NOTRE JARDIN EN BAYOU ?! ».
  • La menthe horticole (mentha rotundifolia) : menthe à feuilles rondes. Vigoureuse, à l’odeur plus subtile mâtinée de pommes.

Il existe beaucoup d’autres variétés cocasses comme la menthe chocolat (qui sent vraiment le chocolat et la menthe !), la menthe bergamote, la menthe fraise et beaucoup d’autres déclinaisons qui feraient penser à des arômes pour des chewing-gums. Oui, le marketing est partout !

La récolte

On peut récolter des feuilles selon les besoins, tout au long de l’année. Choisissez les plus grosses et coupez la tige complète pour favoriser les repousses. Une récolte plus intensive est conseillée lorsque la plante commence à monter en graines (cueillez les tiges avant la floraison et faites sécher le tout pour vous faire de petites infusions tout au long de l’année).

Mentha_x_piperita_var._citrata_'Eau_de_Cologne_Mint'_(Labatae)_flower
Fleur de menthe

Où et comment planter la menthe ?

Au jardin

La menthe aime les milieux riches et humides exposés à la mi-ombre.

Si vous la plantez au jardin contentez-vous d’ameublir la terre, de l’amender en compost et de planter la motte. Tassez et arrosez généreusement. Cette plante adore l’humidité.

J’ai beaucoup lu que la menthe était invasive, cela dit dans le jardin de mes parents nous avons planté de la menthe en pleine terre et elle reste circonscrite dans un endroit en particulier. Bien sûr elle s’est un peu étalée mais rassurez-vous, les conditions idéales qu’elle recherche ne sont pas disponibles dans l’intégralité de votre jardin.

En pot

Sa culture est parfaitement conseillée en pot si vous ne voulez pas la voir s’étendre sur tous vos hectares. En revanche, si votre projet est de faire une association d’aromatiques en pot, je vous déconseille d’en mettre une seule avec la menthe qui finirait par prendre le dessus sur vos autres aromatiques. Vous devrez la mettre seule dans un pot (seule avec sa solitude).

  • Choisissez un emplacement à la mi-ombre. Ayez bien en tête que plus le contenant sera grand plus votre menthe pourra vous donner de belles récoltes.
  • Dans le pot, constituez un mélange de deux tiers de terreau mélangé à un tiers de compost ou de terre de jardin. L’idéal est d’avoir une terre un peu nourrissante pour la menthe.
  • Une fois que vous avez placé votre belle menthe, vous pouvez arroser abondamment.
  • Sur toute la belle saison : pensez surtout à garder la terre humide.
  • Il est par la suite conseillé de rempoter tous les ans ou de procéder à un surfaçage en remplaçant le dessus du substrat afin que votre menthe reste belle et vigoureuse pour vous donner de jolies feuilles parfumées.

Ne vous hâtez pas, il vous faudra attendre la mi-mai pour la planter ! J’espère que grâce à cet article vous serez maintenant aptes à marcher dans mes pas et à devenir des maîtres de la menthe !

menthe verte

4 commentaires sur “Menthe la jolie

Ajouter un commentaire

  1. J’imagine bien Henri entrain de jardiner habillé élégamment, monocle à l’oeil.
    Je crois que je vais opter pour de la menthe verte pour mes plantations de mai.

    J’aime

  2. Question débile : est-il normal que ma menthe verte ne fleurisse pas ? Peut-être que toutes les variétés ne fonctionnent pas de la même manière ? En tout cas, elle se plaît dans son p’tit pot car elle verdit chaque année !
    (Petite parenthèse : es-tu sûre que la menthe est « circoncise » et pas « circonscrite » ?)
    Je pense que désormais je serai une bonne maîtresse…. du mojito !

    J’aime

    1. Chère abonnée, il n’y a pas de question débile! Toutes les variétés fonctionnent de la même manière, c’est juste qu’elles n’ont pas toutes les mêmes conditions de vie. La tienne est peut-être trop au soleil ? Après c’est tant mieux si elle ne fleurit pas parce que ton but c’est d’en récolter et plus tu coupes plus tu l’empêches de fleurir^^ Cela ne nuira pas à son développement ne t’inquiète pas.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :