Le balcon au retour des vacances

Ça y est, vous vous êtes bien amusés, vous avez passé les vacances dans un endroit plus vert, ou du moins plus relaxant que Paris et sa région, voilà venu le temps de rentrer. C’est la mort dans l’âme que vous passez le pas de la porte mais bien vite votre jardin entraperçu par la baie vitrée vous appelle. Vous êtes rassurés, tout va bien, il y a même des tomates cerises pour l’apéro, voilà qui est réconfortant !

20180819_190936.jpg
Tout ce petit monde a été placé en rang d’oignon pour faciliter le travail des arroseurs !

Bien sûr, après deux semaines d’absence, beaucoup de choses ont évolué ! Les végétaux ont continué leur vie sans vous. Découvrons ensemble ce qui a changé : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Étant donné que des amis (ha ils sont gentils hein !) sont venus arroser je n’ai pas eu à déplorer de pertes… Mais plutôt des bonnes nouvelles !

L’aubergine

Je vous en avais parlé dans Les objectifs du mois d’août, c’est la plante que j’avais prise pour de la bourrache ! Heureusement, dès qu’elle a fleuri je me suis rendue compte de mon erreur et Dieu merci cette jolie fleur a été pollinisée et est devenue une aubergine bambino (comme c’est censé être une petite aubergine, je ne sais pas encore quand la récolter… peut-être déjà ?)

Regardez sur le même pied une autre fleur vient d’éclore !

20180822_080037.jpg

Et un autre pied d’aubergine que je n’ai pas pris le temps de rempoter me donne aussi une fleur (blanche celle-ci) ce qui veut dire que c’est une aubergine blanche ronde à œuf qui va peut-être voir le jour !

20180820_144525.jpg

Tomates, le retour de la noctuelle gamma !

Je sais que cet article sur cette fameuse chenille verte, dont la colonie a bien failli venir à bout de mes pieds de tomates, vous tient en haleine. Quel en est donc le dénouement ? Figurez-vous que la veille et le jour de mon départ en vacances, je remarque une chose brune sur mes feuilles de tomates. J’ai d’abord pensé à une feuille fanée (quoiqu’un peu foncée mais je ne me suis pas méfiée), j’approche ma main et hop, magie, la feuille s’envole ! Ce n’était rien d’autres que les chenilles oubliées qui ont pu terminer leur croissance et devenir des papillons.

20180804_112931.jpg
Jeune noctuelle gamma (j’en ai recensé quatre avant de partir en vacances)

Tout est bien qui finit bien, j’ai pu éviter la catastrophe et m’offrir un premier apéro en rentrant de vacances !

20180820_193422.jpg
Le début d’un jardin nourricier aux couleurs du soleil

La bourrache

Elle continue sa floraison épatante, je pourrai parsemer de fleurs ma salade de tomates ce soir, ce sera du plus bel effet !

20180819_190735.jpg

Le piment sucette

Je les avais semés en mars-avril et pour le moment ils ne donnaient pas grand-chose. Ils sont bien cachés par l’épais feuillage de ma forêt amazonienne de tomates et je pense qu’être ainsi mis à l’ombre ne leur convient pas vraiment (mais pouvais-je prévoir la croissance exubérante de mes tomates ?). Pourtant, voilà que l’un d’eux me fait une fleur (comme il est gentil) !

20180820_124011.jpg

Comme disait ce cher Lafontaine « Tout vient à point à qui sait attendre ».

La ciboulette en stress

Ma ciboulette me refait une floraison, je pense qu’elle a été stressée par mon absence, ou qu’elle voulait me faire plaisir, tout simplement.

20180819_192937.jpg
Petite fleur de ciboulette et naissance d’une autre (en bas au centre de la photo)

L’oseille

Les impôts de septembre vont bientôt tomber et il serait temps que l’oseille vienne à tomber dans nos poches. À court de petite monnaie, je me suis dit qu’en semer en mars ne serait pas une mauvaise idée (j’ai toujours été très prévoyante !) afin d’avoir de l’oseille pour cet hiver (pour les cadeaux). Eh bien j’ai plein de petits pieds, je vais être riche de soupe à l’oseille pour la fin de l’année !

20180819_192916.jpg

Il va falloir que j’éclaircisse et que je ne garde que les plus beaux pieds, ils sont quand même les uns sur les autres là !

Les papyrus

Ha vous n’en entendiez plus parler de ces fameux papyrus que j’avais mis en pot et divisés dans mon article sur Le papyrus ? Eh bien figurez-vous qu’ils ont fini par être assez envahissants à l’intérieur et avaient une fâcheuse tendance à laisser tomber leurs cannes sur la baie vitrée (à la recherche d’un maximum de lumière). J’ai donc coupé les cannes qui s’étaient cassées sous leur propre poids, attaché les restantes avec du raphia et mis les plantes tropicales dehors, « Là où c’est leur place » comme dirait maman !… Et elle n’aurait pas tort, il était devenu fort impraticable de sortir par la baie vitrée, si bien que parfois j’hésitais à essayer de sortir par la fenêtre de la salle de bain, bel exercice matinal (un esprit sain dans un corps sain).

20180822_083829.jpg
Admirez la grandeur de ces cannes, c’est incroyable !
20180218_164146.jpg
Rempotage le 20 février
20180822_083908.jpg
Croissance exponentielle au 22 août

Tout ce petit monde se porte bien en cette fin d’août, il va maintenant falloir songer aux semis d’hiver ! À la semaine prochaine pour de nouvelles aventures !

20180808_203651.jpg

Il y en a que les vacances ont revigoré ! Eusébio, arrête de faire ton intéressant, on sait que tu es là !

Un commentaire sur “Le balcon au retour des vacances

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :