Une jardinière couleur du (prin)temps, épisode 1

Mais quel temps ? Le beau temps bien évidemment ! Vous ne trouviez pas qu’après la trilogie des jardinières (Jardinière fleurie pour les mois tout gris ; Une jardinière pour cet hiver et Jardinière fleurie estivale) il manquait cruellement une saison ? Profitons donc d’avoir un beau pays avec quatre saisons bien délimitées pour lui rendre honneur.

C’est donc en ce samedi matin ensoleillé que j’ai décidé de trouver de quoi rafraîchir une jardinière plutôt en friche.

20190216_112405.jpg
Fichtre, voilà une jardinière laissée à l’abandon ! Tout va à vau-l’eau !

Rappelez-vous, c’était la jardinière de Pompon rose ! Et c’était aussi la jardinière de mes safrans qui ont été digérés par la terre et dont je n’ai retrouvé que l’enveloppe… grosse déception !

J’ai d’abord commencé à prospecter sur internet mais c’était beaucoup trop fouillis et je me suis dit : « Rien de tel que le réel, allons à la jardinerie ! ». Peut-être que rien ne m’aurait convenu d’ailleurs, mais ça ne coûte rien d’aller y jeter un œil. Je vous délivre donc mes conseils de plantations pour une jardinière de printemps !

Des plantes de saison :

Oui parce que sur internet on vous dit « floraison printanière », je me méfie ! Voilà donc ce que vous pouvez planter sans vous planter au printemps en respectant le rythme des saisons et en prenant des plantes qui n’ont pas été forcées sous serre (qui résisteront aux températures encore fraîches et qui vous offriront une floraison de saison).

Des plantes multi saison :

  • Les cyclamens, indémodables : vous pourriez les mettre pour une jardinière de toutes les saisons parce qu’il existe des types de cyclamen pour chaque saison.
20190216_113700.jpg
Couleur un peu tristoune des cyclamens… Bref, je ne suis pas tentée !
  • Des pensées, plantes annuelles qui fleurissent très bien surtout au cœur de l’hiver quand rien d’autre ne fleurit !
20190216_113644.jpg
Indémodables pensées avec en arrière plan une palanquée de primevères !

C’est la saison de leur floraison :

  • Des muscaris. Jolis petits bulbes vivaces qui donneront un côté sous-bois à votre composition.
  • Des giroflées : plantes vivaces qui peuvent atteindre la taille d’un arbuste ! Si vous savez tailler proprement et drastiquement, n’hésitez pas. Coloris : pas seulement du jaune, le violet et le rouge sont aussi de la partie !
  • Des jacinthes : bulbes vivaces au parfum envoûtant ! C’est pile la saison de leurs floraisons et elles aident à nourrir les abeilles qui sont déjà réveillées ! Plusieurs étaient en train de les butiner à la jardinerie.
  • Des primevères : plantes vivaces avec différents coloris. Je suis sûre que l’un d’entre eux saura vous ravir. Je n’en ai jamais eu, ce serait peut-être l’occasion.
  • Des myosotis : plantes vivaces de montagne avec une couleur bleue délicate. Rien que la poésie qui entoure son nom lui donne l’obligation d’orner une jardinière de printemps ! Un peu de culture : on raconte qu’un chevalier et sa belle se promenaient aux abords d’un ruisseau, qu’il se serait penché pour lui cueillir des myosotis et que, déstabilisé, il serait tombé à l’eau et aurait lancé les fleurs en disant à sa belle « Ne m’oublie pas ! ». C’est ainsi que les myosotis sont devenus le symbole du souvenir, « forget me not ». N’est-ce pas poétique ?

De retour à la maison :

Mais qu’ai-je donc pu bien choisir comme plantes pour en garnir ma jardinière ?

20190216_121243.jpg
N’est-ce donc pas une jacinthe que j’aperçois ?
20190216_121311.jpg
Tadam ! Sur les côtés il y a deux giroflées (une violette et une rouge) qui ne sont pas encore fleuries, devant un tout petit myosotis pas encore fleuri non plus et une primevère à l’allure japonisante ainsi qu’une jacinthe.

Comme les plantes ne sont pas toutes fleuries, j’ai décidé de jouer sur les floraisons différées qui seront à prendre en compte pour l’agencement de ma jardinière : il a donc fallu se projeter pour l’agencement des couleurs. En tout cas, il était clair que la primevère en serait la star !

20190216_121347.jpg
Quelle délicatesse !

Retroussons-nous les manches !

Comment allons-nous agencer nos plantes ?

Comme ça ?

20190216_150334.jpg

Oui ça me paraît bien.

Ne reste plus qu’à faire du ménage avant de pouvoir planter quoi que ce soit dans ce bazar !

20190216_153052.jpg
Les herbes indésirables ont été enlevées et la terre labourée ! Je n’ai vu aucun ver de terre et j’en suis fort déconfite même si la terre a l’air bien fertile et qu’elle sent le sous-bois (c’est plutôt bon signe) !
20190216_154159.jpg
Et vous amalgamez !
20190216_154512.jpg
La jacinthe a vraiment des racines impressionnantes !

Pour éviter que le bulbe de jacinthe pourrisse, enterrez-le seulement à moitié (comme il l’était dans son pot).

Et voilà c’est prêt ! J’espère que cela vous aura donné de bonnes idées !

20190216_154824.jpg
Giroflée violette derrière à gauche, devant le myosotis, la primevère, la jacinthe, un autre myosotis et une giroflée rouge.

En manque d’idées ? Besoin de visualiser d’autres associations pour une jardinière de printemps ? Rendez-vous dans l’épisode 2.

Un commentaire sur “Une jardinière couleur du (prin)temps, épisode 1

Ajouter un commentaire

  1. Très jolie jardinière ! La voilà parée de belles couleurs ! A part ça, j’adore ton sécateur à fleurs.
    (Je note également la référence à « Peau d’Ane »…)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :