Fruits et légumes d’été : comment bien agencer son potager ?

Ça commence à faire un petit bout de temps que les Saints de glace sont passés, pensons donc à nous organiser pour agencer les prochaines plantations au potager.

S’il te plaît, dessine-moi ton potager

Rien de tel en effet qu’un dessin pour recenser les espèces déjà présentes dans les bacs et la place disponible (n’oubliez pas de faire le tour de vos pots, peut-être en avez-vous des vides qui pourraient vous servir).

20190525_095516.jpg

  • Je m’appuie également sur les dessins que j’ai faits l’an dernier pour me rappeler où était quoi, ce qui a marché et ce qui a été un échec…
20190525_103818.jpg
Plans de mes plantations de l’an dernier
  • Munie de la liste des plantes à mettre en place, j’ai commencé à réfléchir à l’agencement pour mes tomates, poivrons, piments, aubergines, céleri et plus tard le maïs, les courgettes rondes et les potimarrons.

20190525_103754.jpg

  • Avec les dessins, je repère quels endroits sont les plus propices pour telle ou telle plante, s’il manque de la place (mais ça ne risque pas d’arriver, il y a toujours de la place !) et je coche au fur et à mesure ma liste pour ne pas oublier des plantes.

20190525_103807.jpg

Les petites erreurs de l’an dernier

  • J’avais fait mes semis trop tard et les plants étaient trop petits, en les faisant début février voire mi-février, on s’assure d’avoir des beaux plants bien vigoureux pour le mois de mai. Je ne fais pas de racisme envers les « trop petits », bien sûr qu’ils grandissent tout au long de l’été mais ils ne font des fleurs que lorsque les premières gelées arrivent et donc vous n’aurez rien récolté !
  • Près des tomates, n’installez que des plantes au développement rapide et pour lesquelles la mi-ombre n’est pas un problème. L’an dernier j’avais installé mes poivrons à côté de mes tomates. Elles ont tellement grandi qu’elles leur ont fait trop d’ombre.
  • Partez en guerre contre les limaces ou elles seront toutes grasses et ne vous laisseront que les carcasses – je sais, c’est dégueulasse. Petite erreur réalisée hier soir. J’ai laissé un jeune plant dehors par terre, il ne me reste plus que la tige ! Les limaces l’ont entièrement bouffé !… Petite rectification de dernière minute, les limaces sont innocentes, le coupable est un énorme escargot de Bourgogne !
1449651618_2_HELIX_POMATIA_F.GRAF
Que diable faisait-il sur mon balcon ?

Au travail !

Allez on se retrousse les manches, c’est le moment d’installer vos plants (au moins dans une cagette, la plus nettoyée) parce que ce n’est pas dans leurs petits pots qu’ils vont grandir davantage (et on ne veut pas d’une tomate bonsaï !).

  • Plantez la tomate (veillez à ce que vos plants soient bien humides avant la plantation, ça leur évitera tout stress hydrique).
20190526_174712.jpg
Ha oui, il était temps, les racines sortent du pot, j’espère ne pas trop l’abîmer en l’enlevant.

20190526_175119.jpg

  • Si vos contenants ont peu de profondeur, couchez la motte du pied de tomate et enterrez une partie de la tige. Le pied de tomate s’en trouvera fortifié et fera de nouvelles racines.

20190527_131544-1-e1559118212319.jpg

  • N’oubliez pas l’oya pour l’irrigation.

20190526_181204.jpg

Voilà le plant de tomate et ses copains le piment et l’aubergine. À vous de jouer !

20190526_183321.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :