Les oyas

En ces temps caniculaires, où on prend conscience que l’eau est une denrée précieuse, il me paraissait nécessaire de consacrer un article entier aux oyas. Rappelez-vous, je vous en parlais dans Les objectifs du mois de juillet !

Petit rappel de ce que sont les oyas

Il s’agit d’une méthode ancestrale, utilisée en Chine il y a 4000 ans et également dans la Rome antique (y a pas à dire, c’était mieux avant !).

Cette méthode consiste à installer une sorte de jarre en céramique micro-poreuse dans la terre et de la remplir d’eau. L’argile contenue dans la jarre laissera s’échapper l’eau aux gouttes à gouttes et les plantes pourront venir s’y abreuver à loisir.

Grâce aux oyas, l’arrosage est constant et sans excès, les plantes ne subissent pas de stress hydrique. Les adventices (« mauvaises herbes ») ne poussent presque plus puisque la couche supérieure de la terre n’est pas irriguée. Cependant le substrat reste humide en profondeur et permet à la microfaune de se développer. Pour finir, il n’y a pas de perte d’eau, l’eau ne s’évapore pas et est donc utilisée par les plantes alentours qui prennent ce dont elles ont besoin.

Et le must du must : c’est quand même un bel objet (j’ai un faible pour les poteries) ! Elles apporteront une touche de couleur pimpante (ou sobre selon les envies) à vos pots et jardinières.

Elles sont donc parfaites pour économiser l’eau mais je vous disais qu’il fallait anticiper lorsque vous commanderez sur le site des fabricants Français à Saint-Jean-de-Fos (six à huit semaines de délai) : http://www.oyas-environnement.com/index.html. Ne les ayant découvertes que début juillet, j’en ai donc commandé deux sur le champ mais je les attends toujours ! Cependant, en retraite dans ma campagne je me suis rendue au Botanic (je ne le répéterai jamais assez, il n’y a pas cette filiale à Paris et c’est bien dommage ! Sorti de Truffaut, il n’y a plus personne !) et voilà t’y pô que je vois toute une étagère remplie d’oyas de Saint-Jean-de-Fos !

20180721_130029.jpg

Oya pas de raison de se priver

J’ai donc fait ni une, ni deux, en prévision de mes vacances qui approchent à grands pas, et j’en ai acheté ! Les couleurs sont vraiment très jolies.

20180726_083231.jpg
Installation de l’oya

Outre mon besoin esthétique comblé, je me dis que les oyas sont quand même bien mis en valeur dans ce type de jardinerie et j’ai trouvé que c’était un grand pas vers la sensibilisation du public à une autre gestion de l’eau au jardin, une prise de conscience de cette ressource précieuse. C’est également l’occasion rêvée pour buller tout en regardant ses plantes pousser en parfaite autonomie.

20180726_083632.jpg
Oya gorgée d’eau au milieu de mes tomates

 

3 commentaires sur “Les oyas

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :