Le sol : argileux, limoneux ou sableux ?

C’est le confinement et vous vous ennuyez ? J’ai du mal à vous croire parce qu’au jardin c’est le grand boum ! C’est d’ailleurs le moment de profiter de ces moments pour soi pour analyser votre terre. Cela permettra de savoir quel type de plantes sera le mieux adapté à votre sol (pas question de faire des carottes dans un sol argileux et collant parce qu’elles aiment les sols sablonneux pour pouvoir faire de belles racines).

Sur votre balcon c’est important de comprendre comment fonctionne un sol pour l’enrichir en bon compost et pour pouvoir accueillir tout type de plantes. Pour cela voir l’article Composter sur son balcon et Comment utiliser son compost qui vous dit comment fertiliser son terreau du commerce et comment faire à terme son propre compost et sa propre terre bien fertile.

 

Les différents constituants du sol : argile, limon et sable

Le sol qu’est-ce que c’est déjà ? Ce n’est certainement pas une masse marronnasse inerte qui sert à accueillir des cultures, qu’on arrose quand c’est trop sec et qu’on asperge d’engrais et de fertilisants parce qu’au bout d’un moment avec les pluies les minéraux se font la malle. Là je viens de vous donner à peu de choses près la vision des grandes exploitations agricoles.

Le sol est le résultat de l’altération de la roche mère. C’est elle qui en détermine le PH. Il dépend donc souvent de la roche (si elle est calcaire, le sol sera calcaire). Au-dessus de la roche mère, le sol se constitue grâce à la matière organique qui s’y accumule et s’y décompose (les plantes qui meurent et qui apportent de l’humus). Au fur et à mesure du temps, le sol s’enrichit en couches successives : le type de roche mère n’est donc plus déterminant, on peut avoir un sol acide sur une roche mère calcaire.

formation sol

En plus de la matière organique qui le constitue, le sol est composé de constituants minéraux dont les trois principaux sont (dans l’ordre croissant de grandeur) : l’argile (petite particule minérale), le limon (petite particule mais moins que l’argile) et le sable (grosse particule). Tous les sols sont composés de ces trois particules en plus ou moins grosses quantités et ce sont elles qui déterminent la texture du sol (léger ou compact).

Selon le constituant le plus présent c’est lui qui déterminera quel type de sol vous avez : argileux, sableux ou limoneux ou bien encore, argilo-limoneux, limono-sableux…

Le sol est également composé de cailloux (en trop grosse quantité ils empêchent les cultures de s’implanter) et de matière organique (l’humus) qui joue un rôle très important pour que le sol ait une bonne structure (qu’il ne soit pas lessivé par les premières pluies qui passent par là) et qu’il nourrisse bien les plantes.

Les trois constituants : leurs avantages et leurs inconvénients

L’argile : indispensable car elle se lie à l’humus pour former le complexe argilo humique (les particules d’argiles se lient aux particules d’humus et ensemble elles retiennent l’eau et empêchent les minéraux d’être lessivés par les pluies). Un sol argileux est compact et manque d’aération, il est sujet à la dessiccation quand il fait trop sec et est dur à travailler.

Le limon : permet au sol de créer des micro porosités qui retiennent l’eau. Il met du temps à se réchauffer.

Le sable : aère le sol en intégrant des macro porosités qui laissent passer l’air. C’est un sol facile à travailler qui se réchauffe vite mais s’assèche très vite aussi.

20200321_125753

 

Comment faire une analyse chez soi ?

Je le vois d’ici, vous vous dites que c’est compliqué. Mais pas du tout : prenez un bocal (ou n’importe quel autre contenant transparent que vous pourrez fermer), mettez-y une poignée de terre en creusant un peu (en ayant pris soin d’enlever le paillage et les cailloux). Ajoutez de l’eau, secouez et laissez reposer. Au bout de cinq minutes vous verrez que ce qui s’est déjà posé dans le fond du bocal c’est le sable (particule la plus lourde).

Attendez une heure et vous verrez déjà les deux premières couches. D’abord le sable, puis le limon. Attendez un jour ou deux et vous verrez enfin l’argile (on considère qu’en-dessous de 15% le taux d’argile est faible). Une terre qui draine bien mais pas trop contient un tiers de sable.

20200317_113408
La première couche en partant du bas c’est le sable, la deuxième (assez sombre) c’est le limon et enfin, la dernière toute petite couche c’est l’argile (l’eau est encore trouble car il reste de l’argile en suspension).

Ici nous sommes en présence d’un sol sablo-limoneux avec quand même plus d’un tiers de sable. Il faudra veiller à ce que le sol soit enrichi en matière organique afin d’augmenter la rétention en eau du sol (pour cela ajouter du compost et/ou des déchets verts frais sur le sol). Pailler le sol permettra de garder l’humidité qui a tendance à s’évaporer rapidement avec le sable.

Si vous voulez en savoir plus, allez sur ce site qui explique bien comment analyser le sol. Attention les caractéristiques de votre sol correspondent à l’endroit où vous avez fait votre analyse. Tout votre terrain n’a pas les mêmes propriétés.

Trois types de sol : comment les améliorer ?

Sol sableux : sans argile, très pauvre, sans capacité de rétention d’eau et directement lessivé. On s’imagine le cauchemar ! Mais que faire ?

sol sableux
Un sol sableux est très bien pour les vignes qui aiment avoir les pieds au sec.
  • Choisissez des plantes adaptées (toutes les plantes aromatiques qui aiment les sols bien secs et bien drainés comme la sauge, la lavande, le romarin…), leurs racines protégeront le sol ;
  • Recréez un sol en protégeant la terre : couvrez-la de tous les déchets verts que vous avez à disposition, apportez du compost, semez des engrais verts pour structurer le sol. Vous verrez qu’il s’enrichira en humus ;
  • Chaque fin d’hiver apportez un peu d’argile (de la bentonite par exemple) au compost que vous épandez sur le sol et recouvrez d’un semis d’engrais vert.

Sol limoneux : sol compact et sensible à la battance (il devient imperméable à l’eau). Il se tasse sous l’action des arrosages violents et des pluies battantes. Il va falloir le protéger !

sol limoneux
On distingue bien les particules plus grosses du sol limoneux et sa tendance à se tasser dès qu’il est piétiné.
  • Apportez du compost en fin d’hiver ;
  • Semez sur les zones libres des engrais verts à l’automne et au printemps ;
  • Épandez sur le sol des déchets verts frais (épluchures, tendres feuilles mortes, tontes, restes de cultures), ils vont nourrir le sol toute l’année et en le couvrant vont le protéger des pluies.

Sol argileux : terre très compacte qui se réchauffe lentement. Dure à travailler (croyez-en mon expérience !), imperméable : laisse peu passer l’air et l’eau. Parfait pour les poteries mais pour planter c’est autre chose !

sol argileux
Belle terre argileuse parfaite si vous voulez concevoir une mare : l’eau ne s’écoulera pas, l’argile est imperméable.
  • Faites un paillage de matière organique fraîche (épluchures, tontes, feuilles mortes tendes, restes de culture…). Si vous trouvez ça moche tous ces déchets verts au sol vous pourrez les recouvrir d’un paillage de paille ou de foin mais attention, le plus important pour améliorer la texture de ce type de sol ce sont les déchets verts frais. N’oubliez donc pas d’en mettre sous le paillage !
  • Semez des engrais verts pour leurs racines qui décompactent le sol.

 

Si vous êtes hésitants sur le type de sol que vous avez (vous n’êtes pas sûrs de votre détermination) pas de panique ! Retenez qu’un apport de déchets verts frais au sol va nourrir les vers de terre et les bactéries qui vont travailler à votre place. Apportez du compost et n’oubliez pas non plus de garder votre sol vivant en le plantant le plus possible d’engrais vert ou de cultures (dame nature n’aime pas le vide). Et s’il n’y a rien sur votre sol paillez, paillez et paillez (déchets verts et/ou feuilles mortes, paille, foin, je vous dis tout sur Le paillage…). Ne laissez pas votre terre à nu.

Un commentaire sur “Le sol : argileux, limoneux ou sableux ?

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :