Les objectifs du mois de janvier 2022

Les vacances sont finies, on est frais et dispos pour cette nouvelle année qui promet de belles plantations ! C’est en janvier que nous devons commencer à réfléchir à nos futures plantations, à l’organisation de notre petit jardinet et aux plantes que nous allons choisir de faire pousser.

  • Comme le papillon citron qui hiberne dans le lierre (on ne le coupe pas !), prenez du temps pour vous et reposez-vous !
  • On tâche de pointer le bout de son nez dehors pour vérifier que nos plantes se portent bien, que le paillage ne s’est pas envolé et que les voiles d’hivernage sont bien ajustés.
  • Pour ceux qui ont planté des fèves, elles sont sensibles aux températures négatives (chez moi, elles ont tenu jusqu’à -7 ° la nuit). Lorsque les plants ont atteint 15 cm (munissez-vous d’un double décimètre bien sûr !) vous pouvez les butter, c’est-à-dire ramener de la terre aux pieds afin que les fèves fassent de nouvelles racines.
Fèves couchées après une nuit glaciale ! J’ai apporté davantage de feuilles à leurs pieds pour les pailler.
  • Triez vos graines, cela vous permettra de voir ce que vous avez (« Ha bon j’avais des graines de mâche de Rotterdam ? »), d’effectuer des commandes massives de graines à gogo et de trier les graines trop vieilles. Une astuce pour savoir si les graines peuvent encore germer : vous les placez sur un papier absorbant encore humide. Si elles ne germent pas au bout de quelques jours, jetez-les au compost (ça ne sera pas perdu pour tout le monde !)
20180111_175324.jpg
  • Le tri des graines fera germer en vous des idées d’agencement de votre potager et peut-être vous direz-vous que vous n’avez pas assez de contenants, ainsi vous pourrez réfléchir à l’achat d’un nouveau pot adapté à ce que vous allez y faire pousser.
  • Semez des gousses d’ail, en février il sera trop tard !
  • Continuez vos jardinières fleuries : les créer, les regarder et les entretenir trompera votre impatience jardinière.
Jardinière qui orne désormais la fenêtre de la chambre nuptiale

Mais surtout, il est urgent de ne rien faire car dans deux mois la saison reprend alors on se repose et on fait le plein de sommeil !

Pour aller plus loin retrouvez les objectifs du mois de janvier 2021 (touchés par la pandémie), 2020 (orientés ail et échalote) !

Les bonnes adresses :

Tout ce froid m’a donné envie de m’intéresser aux plantes grasses (pour lesquelles j’ai peu d’attirance) qui résistent très bien aux basses températures. C’est par le biais d’un article paru dans Les quatre saisons du jardin bio que j’ai découvert la pépinière de Loulier. Marc Dosch y multiplie des plantes exotiques (agaves, yuccas, agapanthes…) de manière biologique et écologique et je vous enjoins à aller faire un tour sur son site, il y a vraiment de beaux spécimens (pour l’intérieur comme pour l’extérieur) : http://www.plantesexotiquesrustiques.com/.

Pour continuer sur notre lancée de gens passionnés qui cultivent de belles plantes dans le respect de la nature, je vais me tourner vers une plante que j’hésite encore à acquérir mais qui me fait très envie : le camélia. Figurez-vous qu’à la pépinière botanique de Jean et Frédérique Thoby, au Château de Gaujacq près de Nantes, on y cultive des camélias de toute beauté et pour un prix abordable. Sur leur site, https://www.pepiniere-botanique.com, on peut effectuer une recherche en sélectionnant la saison de floraison souhaitée. En plus, leurs pots sont biodégradables et ce ne sont pas de simples vendeurs, ils effectuent également des études sur la musique émise par les plantes ! Incroyable, il nous reste encore beaucoup de choses à découvrir sur le monde végétal !

camelia-du-japon-japonica-dainty

4 commentaires sur “Les objectifs du mois de janvier 2022

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Pauline,
    ici en Bretagne, j’ai repiqué en extérieur mes fèves d’environ 15 cm. Il y a peu de chance qu’il fasse -7, en tout cas j’espère car elles sont bien belles. Je leur ai installé un treillis pour qu’elles grimpent dessus le moment venu.
    Belle journée.

    J’aime

    1. Bonjour Sandrine,
      Effectivement vous avez peu de chance que vos fèves ne gèlent ! Cependant c’est lorsque j’étais à Paris sur mon balcon au 5e étage que mes fèves ont gelé (et il ne faisait pas -7 !). Elles étaient très exposées aux vents glacés de l’hiver, attention donc à ce qu’elles soient abritées 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Tes fèves sont déjà bien grandes ! Ça doit être l’effet de ta lasagne 🙂
    Ça me donne envie une petite jardinière d’hiver, surtout si c’est pour orner une chambre nuptiale ! Faudrait que je m’y mette, histoire de calmer mon impatience ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :