Les objectifs du mois de février 2020

Il paraît que février c’est le mois le plus froid de l’hiver. Ça se ressent mais contrairement à l’an dernier, nous n’avons pas été encore pourvus de neige. Cela me chagrine quelque peu : elle donne une certaine beauté aux rues grises de Paris.

Vous avez de la chance, en février on peut encore rester contemplatif de son jardin et de son balcon, le top départ n’est pas encore arrivé !

Début février, allier contemplation et organisation :

  • On regarde ses crocus et ses pensées fleurir, on hume le doux parfum des jacinthes.

wp-1581083942953.jpg

  • Et pour se projeter un peu dans la belle saison, on trie ses graines, on imagine ce qu’on aimerait faire pousser et on achète ses semences avant que la végétation ne reprenne du poil de la bête !

wp-1581083963084.jpg

Moment bouts de bois :

  • Enfin, le mois de février c’est celui de la taille (si vous avez des arbres qui vous font trop d’ombre, c’est le moment de les tailler pour ne pas trop les choquer). Tout le reste de l’année, vous pouvez pratiquer des tailles douces sur vos arbres et arbustes (c’est-à-dire que vous taillez des branches par-ci, par-là). Cela vous évite de vous demander : « C’est quand la période de taille déjà ? », de la louper et de reporter à l’année suivante.
  • Pour continuer sur les bouts de bois, février est le mois du bouturage. Mieux qu’en novembre car les gros risques de gelées hivernales sont passés. Bouturez tout ! Arbres fruitiers et arbustes fruitiers par exemple (pour avoir dix fois plus de framboises, de groseilles, de gojis… ! Et faire des échanges avec vos proches pour que tout le monde ait des petits fruits !

Bouturage du framboisier pas à pas :

Je vous donne ici une méthode assez simple, n’hésitez pas à faire plusieurs boutures : elles ne prennent malheureusement pas toutes.

Sachez que lorsque vous prélevez des rameaux avec des feuilles, il faut laisser une à deux feuilles sur le rameau à bouturer, le reste vous les enlevez et vous coupez de moitié celles du haut si vous voulez augmenter vos chances (ça limitera l’évapotranspiration et la plante pourra se concentrer sur la fabrication de ses racines plutôt que sur sa photosynthèse).

  • Commencez par couper de longs rameaux bien vigoureux ;
  • Découpez-les ensuite afin d’avoir des tronçons de 10 à 20 cm ;
wp-1581084321663.jpg
Nul besoin qu’ils aient tous la même taille, l’essentiel c’est de garder un bourgeon en haut.
wp-1581084304497.jpg
Voilà des tronçons de 20 cm avec un bourgeon en haut (il est caché sur la photo, il faisait son timide) et une coupe en biseau en bas (à droite) : elle favorise la création des racines. Vous pouvez même enlever l’écorce, l’enracinement ira plus vite.
  • Enterrez ensuite les rameaux avant le premier bourgeon, ou les premières feuilles mais il faut au moins que 5 cm soient dans la terre (si les feuilles vous gênent vous pouvez les arracher, ça stimulera le bout de bois). Si vous avez oublié votre double-décimètre, Bout de bois ne vous en voudra pas, il sait que vous faites au mieux ;
wp-1581084170530.jpg
Enterrez jusqu’à ce bourgeon.
wp-1581084140643.jpg
C’est planté ! Bout de bois et ses amis sont contents !
  • N’oubliez pas d’arroser et placez vos bouts de bois à l’abri des vents frais de février !

Mi-février, le moment de semer

Ne pas trop se hâter pour les semis en pleine terre (je sais, vos mains meurent d’envie de gratter la terre mais retenez-vous !).

« Henry ? Henry ! Un peu de tenue s’il vous plaît ! Votre costume tout blanc va se retrouver complètement boueux ! »

  • … Donc comme je l’ai dit plus haut le mois de février est le plus froid de l’hiver alors attendez et semez des fèves ou des petits pois à partir du 17 février (un peu plus tôt si vous êtes dans le sud bien sûr).
  • À l’intérieur c’est le branle-bas de combat ! Vous allez pouvoir semer en godets (ou dans n’importe quel petit contenant), les plantes que vous voulez manger cet été à partir du 17 février voire un peu plus tard.

Mais ne semez pas trop tôt non plus parce qu’avec le manque de lumière vos plantes vont rester chétives jusqu’à mai (le mois où on peut enfin les installer en pleine terre) et s’affaiblir dans leur micropots.

  • Échelonnez vos semis. À partir du 17 février ça me paraît bien de commencer certains semis (comme les tomates et les aubergines par exemple) et de faire une deuxième vague de semis début mars (avec de nouveau des tomates, aubergines…)
20180513_191934.jpg
Et vous obtiendrez ce joli petit plant !

J’espère que tous ces conseils vous seront utiles pour démarrer un potager du bon pied. Ne vous mettez pas la pression, vous pouvez effectuer des semis jusqu’à la fin mars. C’est seulement qu’en les faisant maintenant vous gagnez du temps sur la saison (parce que vos plants sont déjà prêts à être mis dehors en mai !).

Si vous ne savez pas quoi semer, rendez-vous la semaine prochaine pour un article plein de bonnes idées pour semer de la diversité et sortir des monocultures estivales !

6 commentaires sur “Les objectifs du mois de février 2020

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Pauline et merci pour les conseils que vous promulguez.
    Étant novice et citadin, j’ai la fierté d’avoir réussi l’élaboration d’un potager 100% bio grâce notamment à votre blog ainsi que celui d’autres passionnés.
    Un ouvrage m’a également fortement aidé : http://bit.ly/MonRéelPotagerNature, je le conseille aux autres débutants.
    Encore merci pour votre temps et vos conseils,
    Cordialement,
    Stéphane

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :