Semons de la diversité

Comme je l’ai dit dans mon article précédent (Les objectifs du mois de février 2020), février c’est le mois où on réfléchit à ce qu’on va semer pendant la pleine saison.

Je sais, vous allez me dire que comme tous les ans vous voulez semer :

  • Des tomates (parce que c’est vrai que c’est vachement bon et bien meilleur qu’en magasin, qu’ils soient bios ou non) ;
  • Des courgettes parce que c’est synonyme d’été et que c’est le légume phare des ratatouilles ;
  • Tant qu’on est dans la ratatouille, des aubergines c’est bien aussi ;
  • Des poivrons ;
  • Allez, pour changer un peu on va mettre des potimarrons parce que c’est joli ;
  • Et des concombres.

D’accord. Et si je vous disais que vous êtes presque dans une monoculture et que toutes ces plantes ont les mêmes besoins nutritionnels, qu’elles vont appauvrir le sol de la même façon et attirer les mêmes ravageurs ? Vous ne me croyez pas parce que vous avez 6 légumes différents ? Eh bien détrompez-vous ! Vous avez bien 6 légumes différents mais seulement deux familles botaniques différentes (et c’est ça qui compte au niveau des apports nutritifs du sol et des attaques de ravageurs) : les solanacées (tomates, poivrons et aubergines) et des cucurbitacées (concombres, potimarrons et courgettes).

wp-1581871001838.jpg
Il y a du choix ne vous inquiétez pas !

Ne paniquez pas, ça ne veut pas dire que vous allez devoir renoncer à tous ces jolis légumes pour plus de biodiversité ! Vous aurez juste à rajouter quelques petites plantes entre tout ça (parce que oui, il y a la place).

Des plantes pour la biodiversité

Des aromatiques

Le plus simple c’est de rajouter des aromatiques entre vos autres légumes. De la famille des lamiacées, elles dégagent une forte odeur que les ravageurs de nos légumes d’été n’apprécient pas du tout.

  • Les vivaces (qui vivent plusieurs années) : sauge, estragon, ciboule et ciboulette, origan, lavande, thym, romarin, laurier.
  • Les annuelles (qui ne vivent qu’un an) : échalote, basilic, coriandre, verveine.
  • Les bisannuelles (vivent deux ans) : persil.

Des fleurs

Elles vont apporter une touche de couleur à la verdure polychrome de vos légumes et nourrir les pollinisateurs qui en profiteront pour butiner aussi vos belles fleurs de courgettes (je conseille d’avoir des plantes fleuries dans Paris, ce n’est pas évident pour les pollinisateurs de savoir à quel balcon bétonné se vouer, aidons-les !). Vous pouvez en semer/planter entre vos plants et/ou prévoir une bande de fleurs des champs sur les bordures de votre potager, jardinière.

  • Les vivaces : mauve, souci.
  • Les annuelles : bourrache, ipomée, œillet d’inde, cosmos, tournesol, phacélie, capucine, fleurs des champs en mélange.

Fruits et légumes perpétuels (vivaces)

Tous les ans, c’est la même chose et il faut resemer et replanter, trouver un nouvel endroit pour chaque nouveau plant… Et puis, il y a des légumes qu’on aimerait bien avoir toute l’année (en hiver faut pas trop rêver non plus mais il y a des plantes qui supportent). Alors si vous êtes fainéants de la binette ou simplement efficaces adoptez les fruits et légumes perpétuels, ceux qu’on n’a pas besoin de resemer chaque année parce qu’ils restent dans vos jardinières bien sagement en surmontant les avaries des saisons et en vous offrant des récoltes toute l’année.

  • Légumes : arroche et chénopode Bon-Henri qui, se consomment comme des épinards, oseille (très bon dans une omelette), ail des ours, chou de Daubenton, livèche (ou céleri perpétuel), ail et oignon rocambole (les bulbes sont à rechercher au sommet de la plante) et poireau perpétuel (qui donne des poireaux fins, mais ça évite d’en replanter toute l’année).
  • Fruits : rhubarbe, fraisier, framboisier, groseillier…

Des légumes qui sortent de l’ordinaire

Parce que c’est ça qui nous donne envie de jardiner : tester de nouvelles plantes sur le balcon et au jardin !

  • Les vivaces : patate douce, consoude stérile (elle produit plus de feuilles que la variété non stérile donc achetez des plants. Vous pourrez les mélanger avec une variété non stérile car cette dernière fait de jolies fleurs. Les feuilles des consoudes sont utiles pour pailler en été quand vous ne savez plus quelle brindille utiliser et elle est comestible donc c’est pratique !), avocat, gingembre, Mertensia maritima (au bon goût d’huîtres), physalis(les variétés comestibles sont vivaces comme la variété Physalis alkékengi).
  • Les annuelles : maïs, cacahuète, fève.
  • Les bisannuelles : cresson des jardins et les blettes multicolores.

Les incontournables de l’été

Ha pour pouvoir enfin mélanger nos monocultures estivales avec toute cette diversité disponible à laquelle on ne pense pas forcément (mais, dans les grandes surfaces, vous en voyez souvent vous des graines de maïs, de fèves ou de cressons ? Allez savoir pourquoi…). Plantes frileuses, elles ne passent pas l’hiver sous nos contrées, elles ne sont donc pas considérées comme vivaces.

  • Les annuelles : roquette, concombres, courgettes, tomates, tomates cerises, aubergines, melons, poivrons et piments.

Les légumes de nos grands-parents

Rien de tel que de s’inspirer de grand-mère feuillage pour pouvoir cultiver les bons vieux légumes d’autrefois !

  • Les vivaces : pommes de terre, artichaut, asperges.
  • Les annuelles : petits pois, potimarrons, courges (butternut, spaghetti), chou (rouge, brocolis…), salade en folie, poireaux, oignons, ail, haricots, carottes.
  • Les bisannuelles : céleri-rave.

 

Un potager pour les contemplatifs

Ça représente beaucoup de boulot tout ça, non ? Si vous êtes très pris par votre travail et que vous voulez quand même profiter d’un beau jardin sauvage et de deux-trois trucs à grignoter plantez :

  • Des aromatiques (la plupart sont vivaces et reviennent chaque année).
  • Laissez en friche un coin de votre pelouse, des fleurs y pousseront naturellement. Vous ne la rabattrez qu’une fois par an, à la fin du mois de septembre quand les insectes ont eu le temps d’effectuer leurs cycles de vie. Vous pouvez tout de même semer de la bourrache (parce que ça fleurit même en hiver et que c’est comestible : fleur, feuilles… tout je vous dis !).
  • Des arbres et des lianes dessus, ils nécessitent peu d’entretien sauf la première année : poirier, pommier, kiwi, passiflore (fruit de la passion), vigne, cerisier, glycine.
  • Des petits arbustes à fruits à mettre en pot pour les rentrer dans une pièce froide en hiver : citronnier (ha on en mange du citron, c’est très détox, si on pouvait en avoir à portée de main !), abricotier, oranger.
  • Des arbustes de nos régions : groseillier, mûrier, framboisier, fraisier (ce n’est pas un arbuste mais c’est très facile d’entretien, d’ailleurs vous pouvez semer des poireaux entre les fraisiers, il paraît qu’ils s’entendent bien !).
  • Des légumes perpétuels.

 

Le but de cet article était de vous donner des idées de choses à planter/semer à partir d’avril-mai pour la plupart (sauf pour les arbres fruitiers, c’est à faire en hiver). Vous voyez, il y a du choix (et je n’ai pas mis les fruits et légumes d’hiver !).

Rappelez-vous, n’achetez pas de variété F1 (relire la fin de l’article Comment refleurir sa terrasse, sur le sujet) parce que si les graines tombent au sol elle ne donneront rien et vous serez obligés d’en racheter chaque année (société de consommation), privilégiez les graines bio ( La ferme de Sainte-Marthe et Kokopelli ont plein de variétés intéressantes) et recyclez les échalotes, ail, gingembre, patates douce et pommes de terre qui dessèchent gentiment chez vous : plantez-les, vous obtiendrez de belles récoltes !

20180529_184840.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :