Des fruitiers sur son balcon

Adieu pommiers, adieu poiriers, citronniers, abricotiers et bien d’autres encore… C’est sûrement cette gémissante complainte que vous ânonnez en regardant votre petit balcon. Rien ne saurait remplacer cette belle terre nourricière pour accueillir le beau verger de mon enfance… Je parie même qu’une timide larme roule sur votre joue.

vergers sauvage
Voilà à quoi pouvait ressembler les vergers de mon enfance… (soupirs)

Allez, on se secoue ! Rien n’est impossible et un balcon offre de multiples possibilités, il suffit d’être bien aiguillés.

 

Le saviez-vous ?

L’homme a depuis longtemps transformé les gênes des plantes pour qu’elles correspondent à leurs besoins, l’un des exemples les plus frappants et les plus outranciers sont les OGM. Mais sans aller jusque-là, les variétés de blés par exemple ont beaucoup été manipulées pour qu’elles correspondent à une certaine vision de la productivité.

Avec les greffes, ce n’est plus la cellule de la plante que l’homme a manipulée mais plutôt la capacité d’une plante (le porte-greffe, souvent une plante rustique) à accueillir sur son tronc une autre variété (le greffon, souvent une plante peu rustique, sensible aux maladies mais, avec des fruits à haute valeur ajoutée). Les deux ensembles forment une nouvelle variété.

cerisier compact stella
Cerisier « Compact stella », adapté à la culture en pot grâce à une greffe intéressante pour les détenteurs de balcons !

Pourquoi je vous parle de toutes ces transformations ? Parce qu’il existe maintenant des variétés de fruitiers parfaitement adaptées à la vie en pot grâce aux greffes ! Ils donnent des fruits de la même taille que leurs cousins arbres ! Intéressant non ?

 

Exercice pratique : planter un abricotier nain « Garden aprigold »

C’est en hiver qu’il est temps de mettre en place vos arbres en pots (l’hiver offre le temps à l’arbre de se concentrer sur son enracinement et pas sur ses bourgeons qui n’arrivent qu’au printemps, en plus c’est une saison humide, idéale pour les racines). Donc c’est encore le moment. C’est pourquoi je vous propose en images de suivre la plantation d’un abricotier nain, le « Garden aprigold » dont il a été fait mention sur France Bleu Maine. Il paraît que sa floraison est magnifique et qu’il supporte très bien la vie en pot en nous récompensant par de jolis abricots de taille normale.

wp-1583059502585.jpg

  • Le choix du pot, en céramique c’est l’idéal. Plus il est grand moins votre plante souffrira du gel, l’inertie du pot la protège. N’oubliez pas de le placer déjà là où vous comptez le mettre parce qu’après c’est lourd.
  • Le drainage : maintenant qu’on a un joli pot on se retrouve comme une poule avec un couteau, on fait comment ? Une grande pierre pour boucher le trou de drainage c’est l’idéal et après des billes d’argile. Si vous n’en avez pas faites avec les matériaux disponibles, ici des tessons de vieux pots qui se sont cassés suite à un violent coup de vent et des graviers.

wp-1582817548654.jpg

  • Le mélange : du terreau tout court fait l’affaire. Ici j’ai fait un mélange terreau, terre de jardin et compost (un tiers de chaque).
  • Remplissez le pot avec un peu de mélange, vérifiez avec l’abricotier que vous en avez mis assez. Si oui c’est le moment de dépoter !
20200223_174141
J’ai mis assez de terre dans le fond du pot, c’est le moment de libérer l’abricotier.
  • Le dépotage : c’est le moment que vous attendez tous, roulement de tambour et paf, le voilà ! Effectivement les racines sont courtes, c’est la raison pour laquelle il convient parfaitement à une culture en pot.
  • Essayez de le centrer dans le pot et recouvrez de terre, on tasse bien.
  • Recouvrez de paillis pour protéger cette terre riche.
20200223_175100
Une bonne couche de paillis de chanvre
  • Arrosez.
20200223_175300
La joie de l’arrosage !
  • Et voilà, il n’y a plus qu’à attendre. Placez votre abricotier nain dans un endroit exposé nord afin qu’il ne fasse pas ses bourgeons floraux trop tôt et pour éviter qu’ils ne gèlent (et que, par voie de conséquence, vous n’ayez pas d’abricots cette année-là).

On voit déjà des petits bourgeons floraux tout roses, j’ai hâte que maman m’envoie des photos pour me dire comment il évolue !

wp-1582817548875.jpg
Un abricotier bien dans son pot, exposé nord et abrité du vent ! Devant la fenêtre pour en profiter toute l’année.

Vous voyez donc qu’on peut avoir des arbres fruitiers adaptés à une culture en pots. Je me suis renseignée et voici quelques idées d’arbres : le cerisier Compact stella, le pommier Red spur delicious et le poirier nain Garden pearl. Le site Rustica donne des infos sur certaines variétés et vous pouvez acheter sur ce site (ils proposent également certaines variétés en jardinerie, mais le Garden aprigold était victime de son succès et j’ai dû le commander sur Gamm vert). Plantez bien !

vergers

4 commentaires sur “Des fruitiers sur son balcon

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :