Les objectifs du mois de juin 2022

Petit retour sur le mois de mai, il a fait très chaud, non ? On a quand même eu des températures allant jusqu’à 34° (ha ouais ça calme). J’ai dû faire de l’ombre à mes plantes qui étaient en plein cagnard l’après midi (pour éviter qu’elles ne grillent ! Certaines ont même pris des coups de soleil).

On a eu un peu de pluie mais pas sur les deux dernières semaines du mois sauf aujourd’hui (31 mai).

Pour ces objectifs du mois de juin, j’ai décidé de vous emmener dans mes objectifs de juin 2020 sur le balcon clamartois afin de comparer et de voir l’évolution (l’occasion de faire des photos de reconstitution parfois drôles aussi !).

Vous voulez savoir comment l’idée m’est venue ? Les premiers mots de mes objectifs de juin 2020 sont qu’il commence à pleuvoir et en écrivant ce matin le même événement climatique me frappe ! Un signe je vous dis !

Photo framboisier

Mon framboisier en 2022, plus fourni et je suis toujours aussi impatiente ! Il était important que la jardinière rouge et violette soient sur la photo pour la reconstitution.

Mon framboisier, même s’il s’est fait grignoter par une bébête est beaucoup plus fourni, c’est incroyable !

Repiquage

Ha ouais, j’étais déjà une fan des semis ! Et mes basilics (dans le pot bleu sur la photo) étaient mieux que maintenant !
Bon, tout ne tient pas sur la chaise, hein ! Il n’y a que ça à droite et derrière la chaise aussi. Le framboisier et les pots rouges sont venus pour la photo.

Alors on s’active et on finit de repiquer (en priorité les plants qui jaunissent dans vos pots, ça veut dire qu’ils ont faim !). Ceux qui ont la feuille bien verte vous pouvez attendre si vous voulez échelonner vos récoltes.

  • Finissez de repiquer les courgettes, tomates, poivrons.
  • (Continuez de) repiquer vos plants de petits pois et haricots.

Semis

Oui je faisais de belles photos. Cette année ma phacélie n’a pas pris, tous les oiseaux ont dû venir me bouffer mes graines !
Jolie fleur inconnue mais l’insecte n’est pas venu !
  • Continuez les semis de haricots (en juillet il fera trop chaud). Alors… à raison de deux vagues de semis par semaines j’aurai… Mille plants de haricots !
  • Renouvelez les semis d’ipomée au pied de vos tomates… Ou sur des structures que vous voulez voir envahies par cette belle liane, c’est jolie aussi.
Oui ce n’est pas aussi fleuri que sur ma photo de 2020. C’est vrai que je me suis concentrée sur la production de légumes plutôt que sur mes semis de fleurs !
  • Pour les fleurs (bourrache souci, tournesol), il n’est pas trop tard pour les semis mais je vous conseille d’acheter des plants d’œillets d’Inde (car entre le moment du semis et de la floraison c’est 2 mois et demi !).
  • Continuez les semis de carottes, les laitues, le maïs, les navets, l’arroche.
  • Semez les chicorées et le choux pour cet hiver (après juin c’est trop tard).
  • Renouvelez l’aneth, le persil et le basilic et les radis tous les 15 jours.

Petit point 2022

Cette année, contrairement à jadis, j’ai :

  • Déjà renouvelé mes semis de maïs et de laitues en mai.
  • L’aneth, c’est un fiasco total et le basilic ne grandit pas (pour en savoir plus sur mes ratages, je vous invite à lire mon article sur Les activités de mai).
  • Pour ce qui est du radis, il est victime d’un oiseau qui me retourne à chaque fois le semis ! Donc on n’a pas un radis !
  • Je vais retenter un micro semis de basilic pour voir si ceux-là pousseraient plus vite ?
  • Concernant l’arroche, j’ai récupéré un plant qu’il faudrait que je mette quelque part.
  • Et sinon je n’ai jamais autant semé de haricots de ma viiie.
  • Les choux, je n’ai toujours pas fait, ça deux ans plus tard, ça n’a pas changé.

Entretien

Chou Daubenton dragueur de chenille (oui, il est comme ça).

Haa sur mon balcon parisien j’avais tellement de limaces ! J’en ai les larmes aux yeux rien que d’y repenser. Je sortais le soir sur mon balcon, mon portable en mode torche pour aller les cueillir et les balancer par-dessus bord !

Ici, ce n’est que la première année : elles ne doivent pas être au courant qu’il y a de la bouffe. L’année prochaine cela sera sans doute une autre histoire !

  • Remettez du paillage et continuez le compostage de surface. L’humidité des fruits/légumes apportera de l’eau à votre sol tout en le nourrissant.
  • Amendez votre terre pour cet été avec du compost ou un engrais naturel comme La belle bouse, du pipi dans l’arrosoir, vos déchets de cochons d’Inde !
  • Nouveauté 2022 : n’oubliez pas d’hydrater vos oiseaux. Ils vous embêtent et bouffent vos fruits avant vous ? C’est peut-être juste qu’ils ont soif, non ? J’ai mis une coupelle avec de l’eau que je renouvelle fréquemment.
  • Limitez les bestioles : contre les pucerons ? C’est par ici ! Les limaces et les chenilles ça s’enlève à la main.
Ha la capucine de ma jardinière, je me rappelle qu’elle a parcouru la moitié de mon balcon de 8 m2 ! Si, si, je vous jure ! À droite, mes pommes de terre en sac – que je cultive en pleine terre maintenant – avec mes beaux maïs et la menthe qui est toujours là avec le lilas (qu’on voit à gauche).
Je suis toujours fan de capucine, le lilas et la menthe sont toujours vivants et, dans mes sacs à patates, j’ai seulement des blettes qui ont germé.

Petit point 2022

  • Les ravageurs. Si je n’ai pas les limaces, on ne va pas se mentir j’ai aussi quelques problèmes :
  • Des chenilles voraces sur mes fraisiers et choux (ci-contre mon fraisier aux feuilles dentelées).
  • Des pucerons sur ma jolie capucine ! Elle est faite pour durer hein, je ne veux pas que son rôle soit d’accueillir les bestioles pour soi-disant protéger mes légumes !
  • Le compostage de surface est quelque chose que je continue de pratiquer fréquemment. Mon compost est donc rarement plein et c’est très bien. Cet hiver, j’ai mis tous mes déchets de cuisine sous mon paillage de feuilles et j’ai eu la joie de constater que des bouts de poireaux repartaient (on les a utilisés en soupe).
  • Amender ma terre. Je vais le faire mais pas avec La belle bouse (qui me sert quand même toujours dans mes cultures en pots et qui est très efficace !) : il faudrait que j’achète des kilos. Je le ferai cet automne ou au printemps prochain car, comme je cultive essentiellement sur lasagne, un apport n’est pas nécessaire.
Ouii je viens d’acquérir un nouveau jardin (bon pas en juin !). Si vous ne savez pas comment le prendre en main : je vous invite à lire La saga du jardin angoumoisin !
Mon jardin le 3 juin 2022, baigné de soleil.

J’espère que cette rétrospective/évolution vous aura plu. Holala heureusement que le blog rend ça pratique pour la gestion des images d’archives hein !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :