Les objectifs du mois d’octobre 2022

Enfin de la pluie ! Elle a redonné une nouvelle jeunesse à notre jardin qui avait des allures de paille séchée au soleil.

Avec ce redoux et cette humidité, nos semis de septembre poussent bien et vont être bons à repiquer. Surveillez la météo et protégez du froid les cultures sensibles.

Semis d’octobre

Continuez de semer :

  • des fèves et des petits pois (si vous êtes dans une région clémente, vous pouvez attendre novembre).
  • Des choux pommés, de Milan (je vais tester cette année), Pe-tsaï, du mizuna.
  • De la roquette.
  • Des chicorées, de la mâche.
  • Des épinards.
  • Des engrais verts (les fèves en sont d’ailleurs) dans les endroits où vous ne cultiverez rien cet hiver : comme un mélange de vesce (couvrante) et de féverolles (les racines vont profondément dans le sol). Pourquoi ? Parce que vos engrais verts vont couvrir votre sol et, grâce à leurs racines, vont contribuer à capter l’azote dès qu’il pleut pour éviter qu’il ne vienne polluer nos nappes phréatiques. Si vous utilisez des engrais verts et du paillage sur la même planche de culture alors le sol vous dit merci !

Octobre 2022 : les choux Pe-tsaï tardent à germer.

Plantations

En ce moment je repique des plants de betteraves !

Ben alors ? Il faut planter !

Mais sinon vous pouvez planter :

  • vos gousses d’ail, d’échalote, d’oignon en terre : effectuez des buttes légères pour éviter qu’elles prennent trop l’eau cet hiver, ou plantez-les dans des endroits abrités des intempéries. C’est très simple et ça vous évite de perdre vos vieilles gousses d’ail. Pour éviter que certains montent en graines (pendant l’hiver) semez une partie à l’automne et une autre au printemps.
  • des artichauts que vous aurez acheté ou trouvé dans des trocs (dans les régions clémentes, les artichauts durent plusieurs années). Je vous conseille les variétés produisant des petits artichauts (le « Petit violet », ils sont productifs et plus goûteux ;
  • les fraisiers ! C’est le meilleur moment pour récupérer vos bébés fraisiers nés de vos plants (ou de vous en procurer ailleurs !).

Une jardinière d’automne

C’est chic et ça nous fait du bien au moral quand il n’y a plus grand chose dans nos jardinières.

J’avais regarni les miennes avec des capucines et des plants de tomates cerises cet été. Elles se portent plutôt bien sauf celle du rez-de-chaussée où tout ce que j’avais planté et semé n’a rien donné sauf un magnifique zinnia (c’est d’ailleurs seulement là qu’il était le plus beau !).

Si vous voulez revoir leur plantation c’est par ici .

N’oubliez pas que si vous commencez une jardinière vous pouvez économiser du terreau et faire une mini lasagne à l’intérieur, cela fonctionne très bien !

En panne d’idées ? Voici une des jardinières faites par une de mes plus ferventes abonnées :

Un beau camaïeu de violet avec des cyclamen (à droite) des pâquerettes pompon (au centre) et des bruyères (à gauche).

Nettoyez, balayez, paillez

  • Pensez à aller chercher des feuilles mortes en forêt pour pailler tout l’hiver.
  • Trouvez de la paille chez un agriculteur pour pailler si il fait froid (c’est plus isolant que les feuilles mortes).
  • Coupez vos plants en fin de vie (tomates souvent attaquées par le mildiou, courgettes, concombres…) en laissant les racines. Mettez vos résidus de coupe sur le sol pour le nourrir.

Vous voilà parés pour le mois d’octobre : pensez à repiquer vos semis dès qu’ils ont 4 à 5 vraies feuilles pour éviter qu’ils ne stagnent dans leurs pots. À bientôt et surtout, jardiner bio !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :