Comment semer ses graines de tomates ?

Les tomates restent un incontournable de l’été, n’est-ce pas ? Je ne sais pas pour vous mais, dans le jardinage, ce que je préfère c’est semer et regarder la plante éclore, c’est vraiment mon activité favorite !

Plutôt que d’acheter un plant tout prêt, je préfère prendre soin de la graine, guetter son éclosion, m’inquiéter quand ça ne sort pas assez vite (mon Dieu, le terreau est trop humide, trop sec ? Il y a deux heures que je les ai semées, pourquoi ça ne SORT PAS ?). Bref, semer nous apprend à être patients finalement (si ça marche, ça, je ne sais pas !).

Vous récoltez vous-même vos graines de tomates ? Vous devez être impatients d’apprendre à bien les semer !

Un petit rappel sur la récolte des graines de tomates, par ici :

Je vous entends déjà, « c’est compliqué, je ne vais pas y arriver » ! Que nenni ! J’ai testé moulte fois avec les tomates et ça réussit assez bien ! Vous pouvez jeter un œil sur cet article du Monde qui résume bien la marche à suivre pour ce type de semis, sinon, en route pour ce pas à pas !

20180218_170659.jpg
Tout est en place pour les semis !

Quand semer ?

  • Comptez deux mois avant de pouvoir mettre vos jeunes plants de tomates en pleine terre. Alors, deux mois… Sachant que j’ai trois graines que je sème au 17 février quand pourrais-je les repiquer en extérieur?… février… + 1 je retiens 3…
  • Si vous habitez dans la moitié nord de la France commencez vos semis à la mi-mars ! Mettez-les en place à la mi-mai après les Saints de glace.
  • Si vous habitez dans la moitié sud commencez vos semis à la mi-février ! Mettez-les en place mi-avril.

Hmm je suis dans la moitié sud, mais j’avais déjà vu que des plants semés en mars rattrapaient ceux semés plus tôt ! À vous de voir si vous avez assez de lumière ou si vous voulez tester, vous verrez si semer tôt vaut la peine.

Comment semer vos graines de tomates ?

Ha oui on en est toujours là hein !

Une graine doit être enterrée trois fois sa taille : plus la graine est petite, moins on la recouvre de terre. Pour une petite graine comptez 1 cm de profondeur.

Première étape : le semis

  • Remplissez votre contenant (ici une boîte à œufs) avec du terreau.

À lire aussi : Dans quel contenant semer vos graines ?

  • Pratiquez un creux d’un cm (de toute manière, ce qui est bien avec la boîte à œufs c’est qu’on touche très vite le fond). Disposez les petites graines et rebouchez en tassant pour qu’elles soient bien en contact avec la terre.
20180218_171211.jpg
  • Si vous êtes tête en l’air, n’oubliez pas de noter où vous avez semé quoi. Pour ma part, ce sera la surprise (j’avais à peine semé que j’avais déjà oublié où j’avais placé mes différentes variétés…) !
  • Gardez le terreau humide à une température d’au moins 19° (et oui, ce sont des plantes d’été).

Il ne reste plus qu’à attendre la germination !

Oh, un poivron qui sort ! (je n’avais pas de photos de tomates)

Deuxième étape : le repiquage

Le repiquage consiste à changer votre plant de tomate de pot, en enterrant la tige jusqu’aux premières feuilles afin de le renforcer.

Pour aller plus loin :

Repiquer ses jeunes plants

Quand repiquer ? Quand les quatre premières vraies feuilles apparaissent (celles qui ressemblent à des feuilles de tomates), vous pouvez repiquer vos plants.

Les deux premières feuilles sont appelées les cotylédons et constituent la réserve de la plantule. Tous les cotylédons se ressemblent.

Voilà les deux premières feuilles des tomates : les cotylédons
Plant de tomate plus grand. Encore un peu de patience il n’a qu’une vraie feuille en plus de ses cotylédons !
Certains plants de tomates sont prêts à être repiqués !

  • Déplacez chaque petit plant dans des godets individuels remplis de terreau.
  • Arrosez régulièrement : le terreau humide on a dit !
Plants de tomates et d’aubergines fraîchement repiqués
Deux semaines plus tard, leur croissance est impressionnante !
  • Quand vos plantules ont un mois et demi (je suis émue, elles grandissent si vite) sortez-les de temps en temps en journée quand il y a peu de vent afin que les tiges s’endurcissent et que le choc entre l’intérieur et l’extérieur lors de la plantation ne soit pas trop intense.

Vous êtes parés pour ne faire aucune erreur et pour accompagner vos semis jusqu’à ce qu’ils deviennent de grandes plantes aux merveilleuses récoltes. On verra si le jardin est plus productif que les pots de mon balcon. Mes meilleures années en tomates cerises (variété adaptée aux petits espaces) c’est 2018 et 2020 (revoyez les images de ces mois d’août : ça donne envie de réussir ses semis !).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :